fondation total
entretien avec Guy Sallavuard

 

MNHN : Quand et pourquoi le Groupe a-t-il créé la Fondation d’entreprise Total pour la Biodiversité et la Mer ?
C’est en 1992, au lendemain du Sommet de Rio sur l’environnement et le développement durable qu’a été créée la Fondation d’entreprise Total pour la biodiversité et la mer, répondant ainsi à un souhait exprimé par le personnel du Groupe de voir Total s’engager par le mécénat dans la protection de l’environnement.

À côté d’autres dispositifs, il exprime donc concrètement l’un des engagements sociétaux du Groupe en faveur de l’environnement et du développement durable.


MNHN : Quelle est la mission de la Fondation ?
La Fondation se focalise sur la préservation de la biodiversité des territoires et plus particulièrement des espaces marins et côtiers.

Les objectifs de la Fondation sont de :
- contribuer à la protection des zones sensibles,
- améliorer la connaissance en soutenant des programmes de recherche scientifique sur la biodiversité et les écosystèmes,
- sensibiliser et informer le public aux enjeux de la biodiversité et en particulier les jeunes,
- contribuer à promouvoir une culture environnementale auprès des équipes de Total.

Pour atteindre ces objectifs, la Fondation met les moyens du Groupe à la disposition des acteurs scientifiques publics et associatifs, qui ont à la fois mission et compétence pour étudier et préserver la biodiversité et la mer.


MNHN : Comment la Fondation sélectionne t-elle les projets qu’elle soutient ?
La Fondation soutient les projets proposés par les filiales et les salariés du groupe ainsi que par des partenaires extérieurs. D’un point de vue formel, les projets proposés par les partenaires extérieurs sont soumis à l’approbation du Conseil d’administration, présidé par Thierry Desmarest, et composé de personnalités scientifiques extérieures et de représentants de Total.

Les projets proposés par les filiales et par les salariés du Groupe sont validés par un Comité d’évaluation réunissant des collaborateurs représentant les branches et les secteurs du Groupe.

S’agissant du contenu des projets, la Fondation privilégie trois axes d’intervention :
- la recherche et le renforcement de la connaissance des écosystèmes marins et côtiers et des enjeux liés à leur préservation,
- la sensibilisation, pour la diffusion des connaissances par des opérations d’information et d’éducation à l’intérieur et à l’extérieur du Groupe,
- la réhabilitation, pour contribuer à maintenir la biodiversité des écosystèmes fragiles, préserver les espèces rares ou menacées qui y vivent et éradiquer les espèces invasives.


MNHN : Quels sont les partenaires avec laquelle la Fondation travaille ?
La Fondation apporte son soutien à de nombreux partenaires tels que le Muséum national d’Histoire naturelle, le Parc National de Port-Cros, le Conservatoire du littoral, l’Ifremer, l’UICN, la Sloan Foundation et d’autres organismes scientifiques internationaux.


MNHN : Pouvez-vous citer des projets soutenus par la Fondation ?
Depuis sa création, la Fondation a soutenu plus de 150 projets à travers le monde dans 40 pays.

A titre d’exemples, je citerai la mise en place d’un réseau de surveillance de la biodiversité du Littoral Atlantique en Bretagne coordonné par l’Ifremer, la réalisation de sentiers pédagogiques de découverte des mangroves en Guyane, Guadeloupe et Martinique avec le Conservatoire du Littoral, l’éradication de l’algue invasive Caulerpa Taxifolia en Méditerranée, le suivi et la protection des tortues marines en Oman, la protection du dugong dans les Émirats Arabes Unis, la réalisation d’un inventaire de l’entomofaune au Qatar, le recensement de la vie marine avec la Sloan Foundation. Ces quelques exemples illustrent la diversité des actions financées par la Fondation.

La Fondation en bref :
• En 15 ans, le soutien de plus de
150 programmes dans 40 pays
• 25 projets en cours de réalisation
en 2007
• Une dotation du Groupe de 8 millions d’euros sur la période 2003 - 2007

http://www.total.com/fondation/fr/